Assainissement des bâtiments ne nuisant pas aux chauves-souris

 

La disparition de leurs gîtes et de leur habitat représente la principale menace pour les chauves-souris indigènes. Les professionnels de la construction et les propriétaires sont donc tenus de s’investir pour la sauvegarde des gîtes. De plus, les chauves-souris et leurs gîtes sont protégés par la législation fédérale (art. 20, al. 2, OPN).


Cachettes à la maison

La plupart des espèces de chauves-souris se nichent dans les fentes des façades, des caissons de stores, des toits plats, des coffrages de cheminée et entre les tuiles et les sous-toitures. Elles aiment se cacher dans des endroits chauds, sombres et calmes. Elles sont fidèles à leurs quartiers et recherchent chaque été à retrouver leurs gîtes habituels. Seules quelques espèces de chauves-souris indigènes restent suspendues sans se cacher dans les greniers. Elles sont particulièrement menacées car il n’existe quasiment plus de gîtes dans des greniers adaptés non isolés.
 

Photo : "Suffisament de place, même dans une toute petite fente" – Murins dans une fissure de pont (© C. Schönbächler)

 

Comment procéder

  1. Définir la situation: Où se cachent-elles durant la journée? Où se trouve le trou par lequel elles entrent et sortent? Au cours de quels mois sont-elles présentes? Combien sont-elles (y compris les petits)?
  2. Planification minutieuse: il vaut la peine de tenir compte des chauves-souris dès la phase de planification. Bien souvent, il suffit de peu pour contribuer grandement à la protection de ces animaux!
     

Règles de base importantes

  • Conserver les gîtes existants et les trous d’accès à ces derniers.
  • Ne rien transformer durant la période où les chauves-souris sont présentes ! Si elles sont là en été, rénover entre novembre et mars.
  • Ne pas modifier le microclimat du gîte en isolant.
  • N’utiliser que des produits de traitement du bois non toxiques et uniquement en l’absence des chauves-souris.
  • Si l’accès au gîte doit impérativement être condamné, il faut dans tous les cas proposer un abri pour chauves-souris comme alternative.
  • Dans le cas particulier des espèces de chauves-souris vivant sans se cacher dans les greniers, il faut toujours faire appel à un spécialiste des chauves-souris, car ces espèces sont très rares et fortement menacées.

Informations complémentaires (en all.)
MB06 Fledermäuse und Gebäudeumbauten (Chauves-souris et transformations de bâtiments)
Holzschutzmittelliste von SSF (Liste de produits de traitement du bois établie par la SSF)
MB07 Fledermäuse im Dach? (für Dachdecker und Zimmerleute) (Chauves-souris dans le toit? Pour les couvreurs et les charpentiers)
MB08 Fledermäuse in Gebäuden finden (Trouver les chauves-souris dans les bâtiments)

 

Installation
Il existe différentes mesures de construction permettant de favoriser l’installation naturelle des chauves-souris : ne pas isoler une partie du grenier, créer des trous d’accès (avec des briques de ventilation par exemple), ne pas boucher les fentes sur la façade de la maison, construire des abris pour chauves-souris, etc. Voir la rubrique Favoriser.